sexta-feira, 2 de dezembro de 2011

Brigitte Bardot


L’Icône

Brigitte Anne-Marie Bardot est une actrice de cinéma et chanteuse française, une militante de la cause animale, ainsi que la fondatrice et présidente de la fondation qui porte son nom.

Figure féminine des années 1950 et 1960, elle fut une star mondiale, l'égérie et la muse des plus grands artistes de l'époque. Emblème de l'émancipation des femmes et de la liberté sexuelle, elle passa de la femme enfant à la femme fatale, libre et provocatrice, ingénue et impudique, dans une société conservatrice en matières de mœurs. Elle tourna avec les plus grands réalisateurs incarnant dans ses personnages la légèreté et la sensualité, et devint rapidement un sex-symbol.

Avec à son actif 48 films et plus de 80 chansons en 21 ans de carrière, Brigitte Bardot, tout aussi connue sous les initiales de BB, est une des artistes françaises les plus célèbres et la première actrice pourchassé par des paparazzi.


La Biographie


Brigitte Bardot naît à Paris le 28 septembre 1934 au 5 place Violet dans le 15e arrondissement. Issue d'un milieu bourgeois, elle est la fille de Loius Bardot, propriétaire des Usines Bardot, et de Anne-Marie Mucel, une mère au foyer. Elle reçoit une éducation stricte aux côtés de sa sœur cadette Marie-Jeanne. C’est une enfant dissipée qui souffre de la préférence de ses parents pour sa sœur. Il lui arrive alors souvent de se poser la question ”Pourquoi je vis?”. Elle se passionne pour la danse classique et fait ses premiers pas, à 7 ans, au cours Bourgat. En 1949, la jeune fille entre au Conservatoire de Paris et y obtient un premier accessit.

Son père, dont un recueil de poèmes a été primé par l'Académie française, est un passionné de cinéma et adore filmer. De ce fait, il existe de nombreux films montrant Brigitte Bardot enfant (ce qui est assez rare pour l'époque).

Sa mère, aime particulièrement la mode et la danse. La famille fait partie de la haute société et fréquente le Tout-Paris. Les Bardot côtoient notamment beaucoup de directeurs de presse, de théâtre, de cinéma mais aussi des gens de la mode.

En 1949, à l'âge de 15 ans, Brigitte, engagée par Hélène Lazareff, la directrice de Elle et du Jardin des modes –une grande amie de sa mèrefait la couverture du magazine Elle.

Le réalisateur Marc Allégret, voyant les photos, demande à la rencontrer, mais ses parents s'opposent à ce qu'elle devienne actrice. Son grand-père, qu'elle surnommele Boum”, lui fait confiance, et prend sa défense :

Si cette petite doit un jour être une putain, elle le sera avec ou sans le cinéma, si elle ne doit jamais être une putain, ce n'est pas le cinéma qui pourra la changer ! Laissons-lui sa chance, nous n'avons pas le droit de disposer de son destin.

À l'audition, elle rencontre l'assistant d'Allégret, Roger Vadim, qui lui donne la réplique pour une scène du film Les Lauriers Sont Coupés. Le film ne se fait pas, mais ils tombent amoureux.



La Carrière


Entre 1952 et 1957, elle a fait dix-sept films, sans grand succès, des drames romantiques et historiques, trois films de langue anglaise, y compris Helen of Troy. La nouvelle vague française, inspirée par le néoréalisme italien, commence à se développer au niveau international et Vadim, qui pensait Brigitte était sous-estimée par l'industrie, crut que Bardot pourrait jouer dans films d'art avec cette ligne. Alors, il lui a attribué le rôle principal de son nouveau film, Et DieuCréa la Femme (1956). Le film, sur une adolescente amorale dans une petite et respectable ville côtière, a été un énorme succès - et a causé un grand scandale - dans le monde entier, fit de BB un sex-symbol, avec ses scènes de nu à courir les écrans du cinéma mondial.

Ses parents s'opposent à cette relation. Un soir, son père lui annonce qu'elle ira poursuivre ses études en Angleterre et doit prendre le train dès le lendemain matin, pour ne revenir qu'à sa majorité, cinq ans plus tard. Effondrée, ce soir-là, elle refuse d'aller à un spectacle avec eux, prétextant un mal de tête, puis, après leur départ, ouvre le gaz dans la cuisine et met la tête dans le four. Ses parents arrivent à la maison et la trouvent inanimée, dans le coma, la tête sur le tuyau du gaz, avec, à ses côtés, un petit mot expliquant son geste. Reprenant conscience celle-ci parvient, à force de supplications, par convaincre son père de ne pas l'envoyer en Angleterre. Il accepte à la condition qu’elle n'épouse Vadim qu'à l'âge de 18 ans.

Brigitte Bardot a fait ses débuts au cinéma à 17 ans dans le film Le Trou Normand (1952) et la même année épousa Roger Vadim. Dans son deuxième film, Manina, la Fille Sans Voile (1952), ses scènes en bikini provoqué son père à la cour pour éviter les scènes ont été prises pour le cinéma, mais sans succès.

Bardot divorcés Vadim en 1957 et deux ans plus tard épousé l'acteur Jacques Charrier, avec lequel elle a joué dans Babette s'en va-t-en guerre(1959). Avec lui elle a eu son seul enfant, Nicolas-Jacques Charrier. Leur mariage a été une cible constante des paparazzi et il ya eu des changements dans le cours de sa carrière.

Le jour de ses 25 ans, lasse deja de sa vie de superstar sans cesse harcelée, Brigitte a avalé des barbituriques et se est ouvert les veines.

En 1962, BB a filmé avec Louis Malle et Marcello Mastroianni Vie Privée, un film quasi-autobiographique sur la vie d'une célébrité sans vie personelle à cause de la presse. Peu après ce film, BB s'est retiré de la vie trépidante des villes européennes pour une vie de semi-isolement dans un manoir (La Madrague), à Saint-Tropez.


En 1963, elle a joué dans Le Mépris, film acclamé de Jean-Luc Godard. Pour le reste de la décennie son image de sex-symbol a été alimentée par des films comme Histoires Extraordinaires, avec Alain Delon, Viva María!, avec Jeanne Moreau et Les Novices, avec Annie Girardot, entre autres, et d'enregistrements musicaux de disques produit par Sacha Distel et Serge Gainsbourg, avec lequel elle a chanté Je T'aimeMoi Non Plus. En 1967, Brigitte demandé à Serge Gainsbourg de lui écrirela plus belle histoire d'amour qu'il puisse imaginer”, mais son mari a empêché la libération de la chanson. Seulement en 1987, le monde a obtenu la version avec Brigitte.

Statue de Brigitte Bardot érigée à Búzios au Brésil, 1964.

La dépression, parfois en raison de ses amours, continue et BB est encore une fois sauvée in extremis. Cette auto-destruction permanente de BB prendra fin quand elle donnera un sens à sa vie à travers la défense des animaux maltraités, en 1973 quand elle mit un terme à sa carrière d'actrice.


Actuellement les actions de Bardot en leur faveur sont appréciées mais néanmoins parfois controversées. Elle fut condamnée à cinq reprises pour incitation à la haine raciale, pour ses critiques envers l'immigration, l'abattage halal, le métissage, certains aspects de l'homosexualité ou encore l'islam en France.


Bibliographie:


http://fr.wikipedia.org/wiki/Brigitte_Bardot

http://pt.wikipedia.org/wiki/Brigitte_Bardot

http://la-reine-bardot.e-monsite.com/pages/bb-en-detail/la-veritable-histoire-de-bb.html

http://mol-tagge.blogspot.com/2009/09/bardot-simbolo-sexual-paparazzi.html


Postado por:

Marcílio Camelo

quinta-feira, 1 de dezembro de 2011

Charles Aznavour




Em primeiro lugar:
Ele é o cara que canta essa música
http://www.youtube.com/watch?v=OKkxWzdJ9hU
Se achou?!
Blz!
Charles Aznavour, né Chahnourh Varinag Aznavourian le 22 mai 1924 à Paris, est un auteur-compositeur-interprète et acteur franco-arménien. Il réside à Genève en Suisse où il est l'ambassadeur officiel de l’Arménie.

Charles Aznavour naît le 22 mai 1924, rue Monsieur-le-Prince à Paris, dans une famille d’artistes. Son père, Micha Aznavourian, arménien né en Géorgie, est le fils d’un cuisinier du gouverneur d'Arménie1. Sa mère, Knar Baghdassarian, est issue d’une famille de commerçants arméniens de Turquie.
C’est par hasard que le petit Charles voit le jour en France, alors que ses parents séjournent à Paris dans l’attente d’un visa pour les États-Unis. Micha, ancien baryton, ouvre un petit restaurant arménien à Paris, où il chante pour les exilés d'Europe centrale. Avec sa femme qui est comédienne, ils élèvent leurs deux enfants, Charles et sa sœur aînée Aïda, dans une atmosphère de musique et de théâtre et au milieu des nombreux artistes qui fréquentent le petit restaurant de la rue de la Huchette. C'est à l’âge de neuf ans que le jeune Aznavour (qui devient son nom de scène) débute sa carrière de chanteur et de comédien.
La carrière d'Aznavour connaît un premier éveil en 1946 lorsqu’il est remarqué par la chanteuse Édith Piaf. Formant alors le duo Roche et Aznavour (avec le pianiste Pierre Roche2), ils accompagnent Piaf dans une tournée en France et aux États-Unis.

http://www.youtube.com/watch?v=JmIBBzcC894&feature=related

La conquête de l'Amérique par les deux acolytes s'effectue toutefois au Québec en 1948, où le duo se produit pendant un an et demi. Ils se retrouvent au cabaret montréalais Au Faisan Doré pendant quarante semaines, où ils donnent onze concerts hebdomadaires3. Entre 1948 et 1950, ils font paraître six 78 tours, contenant notamment les titres J'ai bu (1948), Départ express (1948) et Le feutre taupé (1948).

Entre 1950 et 1955, Aznavour écrit plusieurs chansons que Gilbert Bécaud met en musique et interprète. Au début des années 1950, avec la notoriété arrivant, viennent aussi les premières critiques : après une soirée qui se termine en « bide », Aznavour écrit, lucide : « Quels sont mes handicaps ? Ma voix, ma taille, mes gestes, mon manque de culture et d'instruction, ma franchise, mon manque de personnalité. Ma voix ? Impossible de la changer. Les professeurs que j'ai consultés sont catégoriques : ils m'ont déconseillé de chanter. Je chanterai pourtant, quitte à m'en déchirer la glotte. D'une petite dixième, je peux obtenir une étendue de près de trois octaves. Je peux avoir les possibilités d'un chanteur classique, malgré le brouillard qui voile mon timbre [...]
http://www.youtube.com/watch?v=1KcBiZ4EA-I&feature=related

quarta-feira, 30 de novembro de 2011

Charles Baudelaire

"A felicidade é composta de pequenos prazeres"

Charles-Pierre Baudelaire foi um poeta e teórico literário nascido em 9 de abril de 1821, em Paris. É considerado um escritor precursor do simbolismo, escola que caracteriza escritores dos quais os textos se relacionam com os sentidos, com a intuição e com a musicalidade. É também tido como o fundador da tradição moderna em poesia, na qual se procura estabelecer uma conexão entre a psique e os sentimentos humanos a partir do mundo concreto. Suas obras influenciaram, inclusive, as artes plásticas durante o séc. XIX. Respondendo à pergunta por ele mesmo formulada sobre o que seria uma arte pura, conclui: “É criar uma mágica sugestiva, contendo a um só tempo o objeto e o sujeito, o mundo exterior ao artista e o próprio artista.”

Embriaguem-se

É preciso estar sempre embriagado. Isso é tudo: é a única questão. Para não sentir o horrível fardo do Tempo que lhe quebra os ombros e o curva para o chão, é preciso embriagar-se sem perdão.

Mas de que? De vinho, de poesia ou de virtude, como quiser. Mas embriague-se.

E se às vezes, nos degraus de um palácio, na grama verde de um fosso, na solidão triste do seu quarto, você acorda, a embriaguez já diminuída ou desaparecida, pergunte ao vento, à onda, à estrela, ao pássaro, ao relógio, a tudo o que foge, a tudo o que geme, a tudo o que rola, a tudo o que canta, a tudo o que fala, pergunte que horas são e o vento, a onda, a estrela, o pássaro, o relógio lhe responderão: "É hora de embriagar-se! Para não ser o escravo mártir do Tempo, embriague-se; embriague-se sem parar! De vinho, de poesia ou de virtude, como quiser".

Enivrez-vous

Il faut être toujours ivre. Tout est là: c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.

Mais de quoi? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous.

Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, dans la solitude morne de votre chambre, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge, à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront: "Il est l'heure de s'enivrer! Pour n'être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous; enivrez-vous sans cesse! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise."

Curiosamente, foi expulso de um colégio por não querer mostrar o bilhete que um colega lhe passou. Aos 19 anos, o seu padrasto o manda para a Índia, mas ele não chega a seu destino e retorna a Paris. Ao atingir a maioridade, ele recebe a herança do pai e vive entre drogas (ópio e haxixe) e álcool na companhia da haitiana Jeanne Duval, sua cônjuge durante 20 anos de idas e vindas, e para quem ele fez poemas lindíssimos (Le balcon, Parfum exotique, La chevelure, Sed non satiata, Le serpent qui danse e Une charogne). Os apelidos pelos quais ele a chama nos poemas também são igualmente incríveis- “a amante das amantes” e “Vênus negra” (esse é o nome latino, que equivale à “Afrodite”, deusa do amor e da beleza da mitologia grega).

Nesses poemas, percebem-se claramente as características simbolistas. Apelo à sinestesia - ele fala sobre a claridade (visão), o pôr do Sol (visão), o perfume (olfato), o calor, o tato, frutas saborosas (o paladar), canto (audição), a musicalidade etc. Os links que eu coloquei têm os poemas e as suas análises, é bem interessante para quem quiser ter uma visão mais ampla sobre o autor e a sua poesia. Duval teria sido retratada pelo pintor Manet, amigo de Baudelaire, mas há controvérsias. De qualquer forma, aqui vai o retrato dela:

A amante de Baudelaire, reclinada. Retrato de Jeanne Duval, por Édouard Manet.

Diz-se que Jeanne Duval estava cega e morreu de sífilis em 1862. Baudelaire, cinco anos depois (1867), também faleceu de sífilis.

Uma obra amplamente conhecida de Baudelaire é Les fleurs du mal (As flores do mal), lançado em 1857 contendo 100 poemas. Livro este que foi acusado de ultrajar a moral pública e pelo qual ele teve que pagar uma multa de 300 francos. A causa da acusação foram seis poemas, que Baudelaire trocou por seis novos poemas “mais belos que os suprimidos”, segundo ele. Há exemplares desse livro na biblioteca do CAC, a quem se interessar. Também tem “o poema do haxixe”; “Pequenos poemas em prosa” e “A fanfarlo”.

Bom, espero ter criado algum interesse em vocês para que se aprofundem nas obras dele ;)


Postado por: Ana Rita